Comment ça marche : l’isolation des murs par l’extérieur

Performances

isolationL’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) est réalisée par la pose d’un isolant sur l’ensemble des murs extérieurs. Cet isolant est recouvert d’un enduit ou d’un bardage. Ce procédé d’isolation thermique permet d’assurer l’étanchéité à la pluie, de supprimer les ponts thermiques, et de réduire les ouvrages de gros œuvre. En réhabilitation, l’isolation thermique par l’extérieur permet d’effectuer simultanément une isolation thermique et un ravalement sans intervention dans les locaux occupés.
L’isolation thermique par l’extérieur est une solution particulièrement adaptée pour améliorer les performances thermiques des bâtiments puisqu’elle permet de supprimer la plupart des ponts thermiques (a) en assurant l’homogénéité complète de la structure, d’obtenir des températures stables et homogènes entre le jour et la nuit, l’été et l’hiver (b), et de réduire les écarts de température, donc les mouvements différentiels et les contraintes d’origine hygrothermique. Cette protection des structures contre les chocs thermiques et contre l’action agressive de l’eau permet d’augmenter l’inertie thermique et participe à la pérennité du bâtiment.
a) Influence du type d’isolation

isolation1

b) Ecart de température dans un mur selon le type d’isolation

isolation2

Enduits minces sur isolants (Etics)

Les systèmes d’enduit mince sur isolant sont constitués d’un enduit mince en trois couches armé d’un treillis de fibres de verre, appliqué sur un isolant (polystyrène expansé, laine de roche ou fibre de bois). Trois modes de fixation de l’isolant sont possibles :
– la fixation par collage (en plein pour les murs neufs) (a) ;
– la fixation sur profilés horizontaux et verticaux en té fixés mécaniquement au support (b) ;
– la fixation calée-chevillée (calage par plots ou par boudins et fixation traversante constituée de chevilles en plastique et de clous d’expansion) (c).

Enduits minces sur isolants (Etics)

Les systèmes d’enduit mince sur isolant sont constitués d’un enduit mince en trois couches armé d’un treillis de fibres de verre, appliqué sur un isolant (polystyrène expansé, laine de roche ou fibre de bois). Trois modes de fixation de l’isolant sont possibles :
– la fixation par collage (en plein pour les murs neufs) (a) ;
– la fixation sur profilés horizontaux et verticaux en té fixés mécaniquement au support (b) ;
– la fixation calée-chevillée (calage par plots ou par boudins et fixation traversante constituée de chevilles en plastique et de clous d’expansion) (c).

Modes de collage et de calage de l’isolant

isolation3

a) Fixation collée

isolation4

b) Fixation sur profilés

isolation5

c) Fixation calée-chevillée

isolation6

Vêtures et vêtages

Une vêture (a) est un ensemble de deux éléments (isolant thermique et peau extérieure de protection) posés en une seule fois sur la façade, contrairement aux autres techniques d’isolation par l’extérieur qui nécessitent plusieurs passages sur la façade. Le vêtage (b) consiste à fixer mécaniquement des éléments manufacturés de parement sur un mur sans utiliser d’ossature intermédiaire. Le parement peut être appliqué directement sur le support ou associé à un isolant, avec ou sans lame d’air. Le vêtage permet d’obtenir le même aspect qu’une vêture ou un bardage, à un prix de revient sensiblement inférieur.

a) Vêture isolante

isolation7

b) Vêtage avec lame d’air discontinue

isolation8

Bardages rapportés
Un bardage rapporté (a) est un ensemble constitué par un parement extérieur (b) rapporté directement ou par l’intermédiaire de lisses sur une ossature en bois ou métallique verticale, fixée au gros œuvre par des pattes en équerre. L’isolation thermique est mise en place entre le gros œuvre et l’ossature, une lame d’air ventilée étant réservée entre l’isolation et le bardage.
a) Différents types de bardage

isolation9isolation10

b) Différents types de parement

isolation11

 

Demandez gratuitement une information sur votre projet