Définition d’une installation photovoltaïque autonome

Une installation photovoltaïque autonome est une installation qui produit de l’électricité grâce au soleil, mais qui fonctionne indépendamment du réseau électrique.

Dans la majorité des cas, ce système est utilisé dans les sites isolés où il serait beaucoup trop coûteux de raccorder l’habitation ou le local que l’on souhaite alimenter en électricité.

La différence majeure avec une installation photovoltaïque standard (raccordée au réseau), c’est la présence de batteries.

Une installation photovoltaïque autonome doit être capable de fournir de l’énergie, y compris lorsqu’il n’y a plus de soleil (la nuit ou en cas de mauvais temps). Il faut donc qu’une partie de la production journalière des modules photovoltaïques soit stockée.
photovoltaiqueFigure 2 : Schéma typique d’une installation photovoltaïque autonome.

 

 

Cette installation se compose d’un ou plusieurs modules photovoltaïques(1), d’un régulateur de charge (2), d’une ou plusieurs batteries (3), et éventuellement d’un onduleur (4).

Les modules photovoltaïques sont la source d’énergie. Ils transforment la lumière du soleil en courant électrique continu (DC).

Dans certaines applications (pompage, recharge d’appareils portables, …), ce courant peut être utilisé directement. Cependant, dans la plupart des cas, les modules sont reliés à un régulateur de charge, puis à des batteries qui vont stocker l’énergie.

Le rôle principal du régulateur est de protéger les batteries des surcharges car se sont les éléments les plus sensibles de l’installation. Quand on possède des appareils consommant du 12Vdc (5), il est possible de les relier aux batteries pour les alimenter. On peut également les relier via le régulateur, qui devient alors régulateur de charge/décharge, et il se chargera de la protection contre les décharges profondes. Pour finir, si certains des appareils électriques consomment du courant alternatif (230Vac) (6), il faut ajouter un onduleur pour convertir le courant continu des modules et des batteries.

L’autonomie de ce système le rend utilisable dans de nombreuses situations pour lesquelles le solaire est souvent la seule possibilité d’obtenir de l’énergie. Ainsi, il est facile de l’ajuster sur un camping-car, un bateau, un chalet de montagne ou pour alimenter une partie de sa maison. Il est bien sûr possible de rester connecté au réseau électrique tout en produisant une partie de son électricité de façon renouvelable. L’installation photovoltaïque autonome peut également servir de générateur de secours. En effet, elle remplie les mêmes fonctions qu’un groupe électrogène, à la différence près qu’elle ne pollue pas, qu’elle ne fait pas de bruit, et qu’il n’y a pas besoin de la recharger en carburant.

Parmi les principaux avantages qu’une installation photovoltaïque autonome peut offrir, il y a d’abord la possibilité de la mettre en place soi même. Vendue sous forme de kit prêt à assembler, c’est une installation relativement facile à mettre en place, et qui permet de grosses économies de main d’œuvre en ne faisant pas appel au service d’un professionnel. Il suffit de quelques heures pour que l’installation fonctionne, et que vous disposiez d’une électricité renouvelable non polluante.

Ensuite, il est possible d’agrandir son installation au fur et à mesure que les besoins augmentent ou que vos finances le permettent. Contrairement à une installation reliée au réseau électrique, vous pouvez commencer par une petite unité de production, et ajouter d’année en année de nouveaux modules photovoltaïques ou des batteries pour augmenter la puissance de votre installation autonome.

Enfin, comme pour les installations photovoltaïques raccordées au réseau, il est possible d’obtenir une subvention ou une aide financière auprès de l’état (crédit d’impôts), des collectivités territoriales, de l’ADEME ou encore d’EDF (programme FACE), mais les conditions sont beaucoup plus strictes.

Ces conseils ne sont donnés qu’à titre indicatif.
Demandez gratuitement une information sur votre projet